Comment adapter à l'élimination à long terme dans un but lucratif monopole

Selon les théories de l'économie managériale, entrée et de sortie facile indiquer que les entreprises ont peu ou pas de difficulté à se déplacer dans et hors d'un marché de concurrence monopolistique. Si les entreprises perçoivent l'occasion de tirer un profit économique de ce marché, ils entrent dans le marché.

L'entrée de nouvelles entreprises se traduit par la diminution de la demande pour d'autres entreprises sur le marché que certains clients passent à la nouvelle entreprise. Entrée continue jusqu'à ce que la demande de l'entreprise typique diminue au point où l'entreprise gagne zéro profit économique. À ce moment, les nouvelles entreprises ont plus intérêt à entrer.

De même, si les pertes économiques initiales (profit économique négatif) existent, les entreprises quittent le marché. Cette perte des entreprises se traduit par une augmentation de la demande pour les entreprises restantes sur le marché jusqu'à zéro profit économique est atteint. La demande augmente pour les entreprises restant comme clients pour les entreprises qui ont quitté commutateur pour les entreprises survivantes.

L'équilibre à long terme sur les marchés en concurrence monopolistique est associé avec les entreprises recevant un taux de rendement normal. Une entreprise reçoit un taux de rendement normal lorsque son prix est égal au coût total moyen.

L'illustration montre le mouvement à l'équilibre à long terme à partir d'une situation initiale avec un profit économique positif. Initialement, les courbes de la demande et le revenu marginal de l'entreprise correspondent à * et M*. Compte tenu de ces courbes et les courbes de coûts illustrés, la quantité et le prix de maximisation des profits sont q* et p*. L'entreprise gagne profit positif parce que le prix est supérieur au coût moyen total q*.

image0.jpg

Parce que l'entreprise gagne un profit économique positif, les nouvelles entreprises entrent sur le marché. L'entrée de nouvelles entreprises provoque la demande de la société d'origine diminuer à LR que certains des clients de l'entreprise passer aux nouvelles entreprises. La baisse de la demande provoque revenu marginal diminuer à MLR. La nouvelle quantité de maximisation du profit qui en résulte est qLR et le prix est pLR.

À ce stade, le prix est égal au coût total moyen, telle que représentée par la courbe de la demande étant juste tangente à la courbe de coût total moyen. Parce que le prix est égal au coût total moyen, les entreprises gagnent zéro profit économique, et de nouvelles entreprises ont plus intérêt à entrer sur le marché.

La détermination du bénéfice économique comprend tous les coûts associés à la production de la bonne, y compris le coût d'opportunité des ressources apportées par le propriétaire de l'entreprise. Zéro profit économique indique que le propriétaire de l'entreprise reçoit exactement autant que le propriétaire recevrait dans la prochaine meilleure alternative. En d'autres termes, le propriétaire reçoit un taux de rendement normal.

Comme cela est illustré, bien que le prix est égal au coût total moyen en équilibre à long terme de la concurrence monopolistique, le coût total moyen est pas à son minimum. Parce que le coût total moyen est pas réduite, les entreprises en concurrence monopolistique sont caractérisés par eXla capacité de processus.

Cette capacité excédentaire signifie simplement que l'entreprise peut produire une plus grande production à faible coût unitaire. Toutefois, la vente de cette plus grande quantité de la production, il faudrait à l'entreprise de réduire le prix sur tous les motifs issus du résultat négatif. (Notez qu'à la quantité de la production associée à un coût total moyen minimal, prix hors la courbe de demande est inférieur au coût total moyen minimum.)


» » » » Comment adapter à l'élimination à long terme dans un but lucratif monopole