Les incidences fiscales des pertes en capital provenant de placements en actions

Jamais pensé que d'avoir la valeur de vos placements boursiers chute pourrait être une bonne chose? Peut-être le seul point positif réel sur les pertes dans votre portefeuille est qu'ils peuvent réduire vos impôts. UN capital perte signifie que vous avez perdu de l'argent sur vos investissements.

Ce montant est généralement déductibles sur votre déclaration d'impôt, et vous pouvez réclamer une perte de part et à long terme ou à court terme avoirs en actions. Cette perte peut aller contre vos autres revenus et de réduire votre impôt globale.

Dites que vous avez acheté pour Zilch Co. stock pour un prix d'achat total de 3 500 $ et vendu plus tard à un prix de vente de 800 $. Votre perte en capital déductible d'impôt est de 2700 $.

L'une corde attachée à la déduction des pertes d'investissement sur votre déclaration d'impôt est que le plus vous pouvez le signaler en une seule année est de 3000 $. Sur le côté positif, cependant, toute perte en excès est pas vraiment perdu - vous pouvez le reporter à l'année prochaine.

Avant que vous pouvez déduire les pertes, ils doivent d'abord servir à compenser les gains en capital. Si vous vous rendez compte des plus-values ​​à long terme de 7000 $ en Stock A et pertes en capital à long terme de 6000 $ en Stock B, alors vous avez un gain en capital à long terme net de 1000 $ (7000 $ de gain moins la compensation de 6000 $ de perte).

Chaque fois que possible, voir si les pertes dans votre portefeuille peuvent être réalisés pour compenser les gains en capital pour réduire l'impôt potentiel. IRS Publication 550 comprend des informations pour les investisseurs sur les gains et pertes en capital.

Voici votre stratégie optimale: Si possible, maintenir les pertes sur une base à court terme et pousser vos gains en long terme l'état des gains en capital. Si une transaction ne peut pas être libre d'impôt, à tout le moins essayer de reporter l'impôt à garder votre argent travaille pour vous.


» » » » Les incidences fiscales des pertes en capital provenant de placements en actions