L'Eglise catholique et la peine de mort

La Catéchisme de l'Église catholique dit, “ l'enseignement traditionnel de l'Eglise ne exclut pas le recours à la peine de mort, si tel est le seul moyen possible de défendre efficacement les vies humaines contre la injuste agresseur” (2267). Cela suppose que l'identité et de la culpabilité de la partie vrais coupables ont été fermement établi. Mais la peine de mort est pas un droit absolu de l'Etat.

Si l'innocent ne peut jamais être intentionnellement tués, alors que sur le coupable? Le Catéchisme et le pape, citant saint Thomas d'Aquin, affirment que la légitime défense est non seulement un droit mais peut-être même un devoir pour quelqu'un responsable de la vie d'autrui. Malheureusement, parfois la seule façon de rendre un injuste agresseur de ne pas nuire peut impliquer l'utilisation de la force meurtrière, comme un policier dans la ligne du devoir peut utiliser ou un soldat en temps de guerre ferait. Mais la restriction très important, selon le Catéchisme, est “ si des moyens non létaux sont suffisantes pour défendre et protéger la sécurité des personnes à partir de l'agresseur, l'autorité se limite à de tels moyens ”.

Donc, l'Eglise catholique estime que l'état possède le droit d'imposer la peine de mort, mais qu'il n'y a pas illimitée ou sans restriction utilisation de ce droit. Selon le Catéchisme, parce que l'État peut prévenir efficacement le crime en arrêtant l'auteur sans l'utilisation de la force meurtrière, “. Les cas dans lesquels l'exécution du délinquant est une nécessité absolue sont très rares, sinon même pratiquement inexistants ” Cette restriction sévère sur l'application de la peine de mort est enracinée dans le fait que la peine ne soit pas destiné à être la vengeance, mais la restauration de la justice, de dissuasion et de réhabilitation possible. Conversion du criminel est un aspect pas souvent introduit dans le débat public sur la peine de mort.


» » » » L'Eglise catholique et la peine de mort