Jeter un oeil à des croyances religieuses juives

Le judaïsme a été le premier à enseigner la tradition monothéisme,

Sommaire

la conviction qu'il n'y a qu'un seul Dieu. Comme le judaïsme a évolué, l'idée de Dieu a évolué, aussi, en se concentrant sur un inconnaissable, universel, image moins être qui, parce que l'univers est encadrée dans l'amour, la justice exige des êtres humains.

Le judaïsme a tendance à se concentrer davantage sur la façon dont vous pratiquez et de vivre dans le monde qu'elle ne le fait sur l'analyse de la nature de Dieu. En fait, le monothéisme biblique est généralement appelé "monothéisme éthique" en raison de la très forte liaison des actes droit à la croyance en un seul Dieu. Alors que certaines traditions religieuses considèrent la croyance seule à être adéquates, le judaïsme ne fait pas partie d'eux-aux juifs, la croyance est la plus importante à la lumière des actions motivées par cette croyance.

Ce qui est unique, peut-être, au judaïsme est la notion de disputer avec Dieu. Par exemple, dans la Bible, Abraham a fait valoir auprès de Dieu pour le bien des citoyens justes dans Sodome et Gomorrhe. Il n'a pas simplement dire: «Quoi que vous dites, Dieu" - qu'il a négocié! Il est comme tout le décor était planté pour un type particulier de l'échange avec le Divin. Juifs sont même appelé les «enfants d'Israël» en raison de l'histoire biblique de Jacob qui a lutté avec un ange et a obtenu son nom a changé en Israël, qui signifie «celui qui lutte avec Dieu."

Alors que l'idée d'un abandon complet à la foi, un abandon à Dieu, est en harmonie avec de nombreuses confessions chrétiennes et musulmanes, il est beaucoup moins à l'aise pour la plupart des Juifs, qui sont traditionnellement enseigné à la question afin d'en apprendre plus profondément. Le judaïsme tend à encourager les individus à explorer leur propre relation personnelle avec Dieu. Pour ceux qui sont à l'aise avec l'idée de cession, Dieu-le catch est pas un concept facile.

Le nom de Dieu

Certains Juifs voient Dieu comme une force extérieure, en dehors d'un Etre de l'univers Qui écoute les prières, contrôle vies, crée des miracles, et les juges. Mais cela ne signifie pas que Dieu nous ressemble. En fait, la pensée juive est très clair sur ce point: Toute référence à Dieu est comme un être humain doit être pris comme métaphore poétique - comme si elle était suivie par l'expression, "pour ainsi dire."

Certains Juifs disent Dieu contient l'Univers, mais est infiniment plus grande. Autres Juifs disent Dieu isthe univers, et l'univers isGod. Certaines personnes disent que toutes ces idées sont vraies. Les Juifs; Une chose ne soutiennent environ, période, est que Dieu est finalement inconnaissable et, par conséquent, un-nommable.

La plupart des Juifs traditionnels ne vais pas écrire le mot «Dieu», tant de livres et de périodiques juifs imprimer "D.ieu». Tout comme le nom de Dieu est pas censé être prononcé, certains Juifs étendre cette restriction à l'écriture des noms de Dieu. En outre, il veille à ce que le nom de Dieu ne sera pas effacé ou effacée si le papier est déchiré, sale, ou jeté.

Les deux noms les plus fréquemment utilisés pour Dieu sont le YHVH indicible (généralement traduit par «Seigneur») et le mot Elohim (généralement traduit par «Dieu»).

L'essence de la foi

Historiquement et dans le présent, le cœur de la foi est réalisée et communiquée par la voie, le chemin, et les enseignements de la Torah.

Le mot Torah se réfère aux cinq premiers livres de la Bible hébraïque, qui sont écrites sur un rouleau et enroulé autour de deux poteaux en bois. À un certain niveau, les cinq livres racontent une histoire de la création du monde à la mort de Moïse, vers 1200 avant notre ère Sur un niveau plus profond, la Torah est le texte central qui guide le chemin appelé le judaïsme (le mot Torah vient du verbe «guide» ou «d'enseigner»).


Les cinq livres sont nommés Genèse, Exode, Lévitique, Nombres et le Deutéronome.

  • Genesis (Bereisheet, "Au début"): Traite de la création du monde, les patriarches et matriarches (comme Abraham, Sarah, Jacob, et ainsi de suite), et se termine par l'histoire de Jacob, Joseph, et le règlement éventuel du peuple hébreu en Egypte.
  • Exode (Sh'mot, "Names"): Raconte la lutte de quitter l'Egypte, la révélation de la Torah sur le mont Sinaï (y compris les Dix Commandements), et le début du voyage dans le désert.
  • Lévitique (Vayikra, "Et Il a appelé"): Traite essentiellement des lévitique ou sacerdotale, les questions concernant le fonctionnement du Sanctuaire, bien que certains enseignements éthiques sont incroyables dans ce livre, aussi bien.
  • (NumérosBamidbar, "Dans le désert"): Commence par un recensement des tribus et se poursuit avec le voyage des personnes à travers le désert.
  • Deutéronome (D'varim, "Mots"): Se compose de discours de Moïse récapitulant l'ensemble du parcours. Deutéronome se termine par la mort de Moïse et de l'entrée des gens dans la Terre Promise.

La Sefer Torah (Rouleau de la Torah) est l'élément le plus important dans une synagogue, et il "vit" dans le Aron Kodesh (l'Arche ou une armoire, qui est parfois couvert de rideaux de fantaisie et décorations). Une partie de la Torah est lue dans toutes les synagogues traditionnelle chaque semaine, les lundis, jeudis, Shabbat (Sabbat), et les jours fériés.

Le Tanakh: La Bible hébraïque

Les cinq livres de la Torah apparaissent comme la première des trois sections de la Bible hébraïque, qui contient 39 livres reflétant les textes qui ont été recueillies sur près de 2.000 ans. Un autre nom pour la Bible hébraïque est le Tanakh, qui est en fait un acronyme formé des premières lettres des noms de chacune des trois sections: "T" est pour Torah, "N" est pour Nevi'im ("Prophètes"), et "Ch" est pour Ketuvim ("Écrits").

Si vous voulez ressembler à un mayven (expert), ne pas appeler la Bible hébraïque «l'Ancien Testament». La L'Ancien Testament est un terme chrétienne fondée sur l'idée qu'il ya une Nouveau Testament qui remplace la Bible hébraïque. Juifs préfèrent appeler leur Bible soit la Bible hébraïque, ou simplement les Saintes Ecritures. Qu'est-ce que les chrétiens appellent le Nouveau Testament est généralement appelé dans les milieux juifs que la Bible chrétienne.

«Fondamentalisme» juive ne se concentre pas sur la "vérité littérale» de la Bible comme d'autres formes de fondamentalisme religieux font. Alors que de nombreux juifs traditionnels croient que le Tanakh exprime la Parole de Dieu, très peu de Juifs diront que le sens littéral des mots est la bonne. Un enseignement rabbinique importante dit qu'il ya 70 interprétations pour everywordin Torah - et ils sont tous corrects! Pourparlers de tradition juive de quatre dimensions de sens: littéral, allégorique, métaphorique, et le mystique.

Etudier interprétations différentes est appelé herméneutique, et il est une partie importante de la compréhension juive de la Torah. L'herméneutique est pourquoi cinq rabbins différents peuvent faire cinq sermons différents sur le même sujet. Plus de groupes juifs fondamentalistes ne se concentrent pas sur une interprétation exclusive de la texte de la Torah autant que sur une application très stricte de la pratique rituelle.


» » » » Jeter un oeil à des croyances religieuses juives